trembloter


trembloter

trembloter [ trɑ̃blɔte ] v. intr. <conjug. : 1>
• 1555; de trembler
Trembler légèrement. Mains qui tremblotent. « Un lorgnon qui tremblote toujours » (Duhamel). Voix qui tremblote. chevroter.

trembloter verbe intransitif Trembler légèrement : Sa voix tremblote d'émotion.trembloter (difficultés) verbe intransitif Orthographe Avec un seul t, comme tapoter et à la différence de grelotter. ● trembloter (synonymes) verbe intransitif Trembler légèrement
Synonymes :

trembloter
v. intr. Trembler légèrement; vaciller.

⇒TREMBLOTER, verbe intrans.
Trembler légèrement.
A. [Le suj. désigne un animé] Être agité de tremblements (en raison du froid, de la maladie, de la vieillesse). Synon. trémuler (littér.). Un très vieux paysan, ami de mon père, apprenant la nouvelle, se leva de sa chaise en tremblotant, les bras en avant (L. DAUDET, Salons et journaux, 1917, p. 39). Jacques regarda le bonhomme qui fut un pipelet acceptable et qui maintenant tremblotait des extrémités (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 54).
B. — [Le suj. désigne une chose, un ensemble de choses]
1. Être soumis à de petites oscillations. Gelée qui tremblote dans un plat. Les pigeons de Saint-Marc volaient sur les coupoles, Le long des piliers blancs tremblotaient les gondoles (BARBIER, Ïambes, 1840, p. 170). Le balancement du fauteuil de Saint-Luc faisait par instant trembloter cette table (BOURGET, Pastels, 1889, p. 137).
2. P. anal. (d'aspect). [En parlant d'une partie du corps hum.] Les cahots de la voiture ballottaient un peu leurs têtes, les secouaient, faisaient trembloter la peau flasque des joues (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Dot, 1884, p. 562). Les boules superposées de son corps et de sa tête tremblotaient d'une joie gélatineuse sur ses énormes jambes naines (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 90).
3. En partic.
a) [Le suj. désigne une lumière, un phénomène lumineux] Vaciller. La quatrième nuit, par un ciel d'encre, une lumière tremblota au rez-de-chaussée des Mouret (ZOLA, Conquête Plassans, 1874, p. 1128). Il entra dans l'église (...). Des bouquets de flammes fragiles tremblotaient au fond, dans le chœur (DUHAMEL, Cécile, 1938, p. 74).
b) [Le suj. désigne une source sonore]
) Émettre un son, des sons dont la hauteur et l'intensité varient rapidement. L'orchestre, en sourdine, grince, gémit, tremblotepuis éclate en cris funèbres (LOTI, Mme Chrys., 1887, p. 172).
) Rare. [Avec un compl. d'obj. interne] Prononcer (certaines paroles) en tremblant. Synon. chevroter. Il y a des peureux qui auraient bien voulu ne pas jurer; mais qui se voyaient égorgés eux, leurs grands-parents, leurs petits-enfants et tous les propriétaires, s'ils n'avaient trembloté leur serment (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 17).
REM. Tremblotis, subst. masc., fam. Mouvement de ce qui tremblote. Synon. tremblotement. P. métaph. Il fallait me placer au-dessus des remous de la conscience, des tremblotis de remords gélatineux (H. TROYAT, Le Mort saisit le vif, p. 199 ds ROB. 1985).
Prononc. et Orth.:[], (il) tremblote [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1553 (RONSARD, Odes, éd. P. Laumonier, t. 5, p. 60, vers 93). Dér. de trembler; suff. -oter. Fréq. abs. littér.:132.
DÉR. 1. Tremblot(t)e,(Tremblote, Tremblotte) subst. fém., fam. [Gén. dans la loc. avoir la tremblot(t)e] Tremblement (de froid, de peur, etc.) qu'éprouve une personne. Hé, nez de bœuf, on dit que t'as la tremblote pour monter aux tranchées. Tu serais pas né un jour de grand vent, des fois? (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 69). []. 1res attest. 1888 tremblote « tremblement » (COURTELINE, Train 8 h. 47, p. 146), 1894 tremblotte, avoir la tremblotte « (avoir) la fièvre » (VIRMAITRE, Dict. arg. fin-de-s.); déverbal de trembloter. Fréq. abs. littér.: 14. 2. Tremblotement, subst. masc. Action de trembloter; léger tremblement qui en résulte. Synon. fam. tremblotis. Tremblotement des jambes, des mains. Ces affreux petits chiens terriers qui, en posant leurs pattes sur vous, vous communiquent le tremblotement qui fait vibrer leur corps misérable (CLAUDEL, Corresp. [avec Gide], 1903, p. 47). Le tremblotement de la mâchoire accusait la morne immobilité du front (MARTIN DU G., Thib., Sorell., 1928, p. 1146). []. Att. ds Ac. 1935. 1re attest. 1553 (RONSARD, Les Isles fortunées, à Muret, éd. P. Laumonier, t. 5, p. 184, vers 135); de trembloter, suff. -ment1. — Fréq. abs. littér.: 11. 3. Trembloteur, -euse, adj. et subst. (Celui, celle) qui tremblote. [Renan] secouait débonnairement, de droite à gauche, sa trogne malicieuse et couvrait de compliments effrayants le moindre abruti à portefeuille dont Lockroy, trembloteur et ricanier, lui mâchonnait le nom à l'oreille (L. DAUDET, Dev. douleur, 1931, p. 128). [], fém. [-ø:z]. 1re attest. 1931 id.; de trembloter, suff. -eur2.
BBG. — HASSELROT 20e s. 1972, p. 219.

trembloter [tʀɑ̃blɔte] v. intr.
ÉTYM. 1555; dimin. de trembler.
Trembler légèrement. || Mains qui tremblotent (→ Effaroucher, cit. 10).REM. S'emploie surtout en parlant d'un tremblement sénile; il avait un emploi plus général dans la langue classique (cf. Mme de Sévigné, Boileau, in Littré). Grelotter.(Déb. XVIIe; choses). || Un lorgnon (cit. 2) qui tremblote toujours. || Une lumière tremblotait au loin. Osciller, vaciller.(Des sons, de la voix). || Énoncer (cit. 2) en chevrotant, en tremblotant. || Sa voix tremblotait.
1 Mademoiselle Rachel eut donc raison de ne pas avoir, comme on dit, de larmes dans la voix, et de ne pas faire trembloter et chevroter l'alexandrin avec la sensiblerie moderne.
Th. Gautier, Portraits contemporains, « Mlle Rachel ».
2 (Il) donnait à son personnage de vieux gâteux une telle vérité que ses membres tremblotaient, que les traits détendus de sa figure (…) ne cessaient de sourire avec une niaise béatitude.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 921.
Trans. Rare. Dire en tremblant.
3 Il y a des peureux qui auraient bien voulu ne pas jurer mais qui se voyaient égorgés, eux, leurs grands-parents, leurs petits-enfants, et tous les propriétaires, s'ils n'avaient trembloté leur serment : ceci est un effet physique que je n'ai pas encore éprouvé (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 292.
DÉR. Tremblotant, tremblote, tremblotement, trembloteur, tremblotis.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trembloter — Trembloter. verb. n. Diminutif de trembler Il tremblotoit de froid. il a eu peu de frisson, il n a fait que trembloter …   Dictionnaire de l'Académie française

  • trembloter — (tran blo té) v. n. Avoir un petit tremblement. •   Mes mains, c est à dire ma main droite ne veut entendre encore à nulle autre proposition qu à celle de vous écrire.... on lui présente une cuiller, point de nouvelle, elle tremblote et renverse… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TREMBLOTER — v. n. Diminutif de Trembler. Le froid le faisait trembloter. Il a eu peu de frisson, il a seulement trembloté. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TREMBLOTER — v. intr. Avoir un petit tremblement. Le froid le faisait trembloter. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • trembloter — vi. , frissonner, grelotter : grevolâ (Arvillard), grèvolâ, C. => Trembler (Albanais.001, Cruseilles, AMA., BOU.) ; grèlotâ, C. é grèlôte <il grelotte> (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • trembler — [ trɑ̃ble ] v. intr. <conjug. : 1> • v. 1120; lat. pop. °tremulare, de tremulus « tremblant », de tremere « trembler » 1 ♦ Être agité par une suite de petites contractions involontaires des muscles. ⇒ frémir, frissonner. « Ses dents… …   Encyclopédie Universelle

  • tremblotement — [ trɑ̃blɔtmɑ̃ ] n. m. • 1553; de trembloter ♦ Léger tremblement. Tremblotement sénile. ● tremblotement nom masculin Fait de trembloter. tremblotement [tʀɑ̃blɔtmɑ̃] n. m. ÉTYM. 1553; de trembloter …   Encyclopédie Universelle

  • papilloter — [ papijɔte ] v. <conjug. : 1> • papeloté 1400; de l a. fr. papillot, dimin. de papillon I ♦ V. tr. Vx Garnir (qqch.) de paillettes, de papillotes. II ♦ V. intr. (1752) 1 ♦ Se dit des yeux, entraînés dans un mouvement qui les empêche de se… …   Encyclopédie Universelle

  • tremblotant — tremblotant, ante [ trɑ̃blɔtɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1553; de trembloter ♦ Qui tremblote. ⇒ tremblant. « Nous trouvons ce pauvre vieillard [...] Tout branlant, les mains tremblotantes » (Goncourt). Voix tremblotante. ⇒ chevrotant. Lumière tremblotante. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • vaciller — [ vasije; vasile ] v. intr. <conjug. : 1> • v. 1180; lat. vacillare 1 ♦ Aller de droite et de gauche, être en équilibre instable et risquer de tomber. ⇒ se balancer, chanceler, trembler. Vaciller sur ses jambes. « Il lui sembla que les murs …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.